allainvoyage
Je souhaite vous faire partager par l'écrit et les photos, tous les aspects d'un pays, à travers son histoire, son économie, et surtout l'âme de son ou de ses peuples. Au fur et à mesure, vous découvrez le pays et les gens que je rencontre avec moi. Vous marchez dans mes pas et c'est l'occasion de découvrir tel aspect de la vie, tel magnifique paysage, tel site touristique, tel problème politique. Alors partez avec moi

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photo
Mes amis

Mes albums

Rubriques

reportages


Newsletter

Saisissez votre adresse email

Sites favoris

allain graux


ETHIOPIE ; le pèlerinage de Sheickh Hussein et les grottes de Sof Omar

L’Ethiopie est surtout connue pour être le royaume du Négus chrétien orthodoxe, les fêtes du Timkat qui rassemblent des dizaines de milliers de personnes à Gondar à l’occasion de l’Epiphanie, ses Falashas de religion juive tous expédiés en Israël. Le grand pèlerinage de Sheikh Hussein, le plus important du monde musulman après celui de La Mecque réunit plus de 80 000 croyants ; il est quasi ignoré, y compris par les médias et le pouvoir politique Ethiopien. Il s’agit pourtant d’un évènement exceptionnel par son ampleur et son caractère particulier, une manifestation où se mêlent les anciennes croyances et le culte musulman d’un islam africain très tolérant.
Ce sont principalement les Oromo, l’ethnie la plus nombreuse et en majorité de confession musulmane, qui effectuent ce pèlerinage deux fois par an, pour les fêtes du Hadj et de Zahra. Ils viennent se recueillir et prier sur un lieu sacré où a vécu le Cheik Hussein au XIIIème siècle, considéré comme un saint disposant de pouvoirs divins. Cependant, ils perpétuent aussi, dans un syncrétisme étonnant, le culte pour le dieu Waq, divinité mystérieuse qui exprime sa colère par un arc-en-ciel et sa satisfaction par la pluie. Etre unique, il est le « Tout puissant », comme Allah : « il est au-dessus de tout. Rien n’est au-dessus de lui ». A Scheik Hussein, les divinités se mêlent en une étrange fusion.
C’est la ferveur, la dévotion, l’espoir en un monde meilleur, mais aussi un témoignage de solidarité et de grande fraternité humaine, de ces populations dépourvues de tout ce qui nous paraît essentiel, que je veux relater ici tout en vous contant leur histoire au travers de mon expérience acquise pendant les jours que j’ai passés avec elles.

Prix 20 € à Allain Graux sur commande

      version numérique : 7 € 

ou sur thebookédition.com ( ajouter frais d’envoi)


Publié à 11:04, le 13/12/2015, dans reportages, Ethiopie
Mots clefs :
Ajouter un commentaire
<- Page précédente